Vervins (02)
Pays de Thiérache



 

Vervins est mentionnée pour la première fois par Ptolémée sous le nom de Verbinum. Cette ville est située sur une ancienne voie romaine et mentionnée dans l'itinéraire d'Antonin. On y a retrouvé des vestiges de fondations romaines (théâtre, statuette de mercure...). Elle fut le siège, au Moyen Âge, d'un évêché.
<< Thomas de Marle (†1130), père d'Enguerrand II (†1147/1149), seigneur de Coucy, octroya en 1123 une charte rédigée en langue romane; cette charte communale prit le nom de "loi de Vervins" quand elle fut renouvelée, en 1163, par Raoul 1er de Coucy (v. 1135- †1191), avant son départ pour la troisième croisade. Vervins fut plusieurs fois prise et reprise par les Anglais et les Français, pendant la guerre de Cent ans; Louis XI et Charles le Téméraire y conclurent en 1475 le traité que l'on appela les trêves marchandes, première ébauche des traités de commerce internationaux. Plusieurs fois prise ou dévastée par les Espagnols pendant les guerres du XVIe siècle avec la maison d'Autriche, elle est célèbre par le traité signé en 1598 entre Henri IV et Philippe II, traité qui assurait la Picardie à la France et mettait fin à la guerre qui depuis plus de quarante années existait entre la France et l'empire. >> (source : Victor Adolphe Malte-Brun, la France illustrée, 1882)

A découvrir à Vervins (entre autre), l'Eglise et le journal "Le Démocrate"







Eglise Notre-Dame
XII et XIII ème siècle







"Le démocrate de l'Aisne"


Le journal est créé sous le titre Le Démocrate Vervinois par Pascal Ceccaldi, homme politique issu du corps préfectoral, qui s'est implanté dans la circonscription législative de Vervins au début du XXe siècle.

Le Démocrate de l'Aisne est un hebdomadaire français, réalisé à Vervins, en Thiérache. Il existe depuis 1905 ou 1906, d'abord sous la forme d'un quotidien. En 2006, il est le dernier journal hebdomadaire français composé avec des caractères en plomb.




Visite du 1er juin 2007